Publicité
Imprimer cet article

Pour hommes seulement!

ProstateLa prostate est une glande qui a pour fonction de sécréter le liquide séminal qui constitue la majeure partie du sperme. Elle est située entre la vessie et le pénis, autour de l’urètre (le conduit qui sert à l’écoulement de l’urine et du sperme). Jusqu’à un certain âge (souvent 40 ans à 50 ans), tout va pour le mieux. Puis, la prostate se met à grossir en accroissant sa quantité de cellules: c’est l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). En augmentant de volume, elle compresse l’urètre et diminue le flot urinaire.

Symptômes de l’hyperplasie bénigne de la prostate

▪    Le jet d’urine devient de moins en moins fort.

▪    Les envies d’uriner sont de plus en plus fréquentes (d’abord la nuit, avec des réveils fréquents, puis le jour).

▪    Le jet tarde à démarrer, il faut faire un effort pour l’amorcer.

▪    Le jet s’interrompt, devient intermittent.

▪    La vessie ne se vide pas complètement.

▪    À l’occasion, quelques gouttes peuvent s’échapper au mauvais moment…

▪    Des douleurs peuvent apparaître lors de la miction (lorsqu’on urine).

▪    Il est possible que du sang se mêle à l’urine.

▪    Le risque d’infection urinaire et/ou de la prostate augmente.

▪    L’éjaculation peut aussi être atteinte.

L’hyperplasie de la prostate est un problème qui menace tous les hommes. En effet, dès l’âge de 50 ans, environ la moitié des hommes souffrent de ses symptômes à divers degrés. À l’âge de 80, au-delà de 80% des hommes en ont des symptômes et le 20% restant montre des signes d’hyperplasie à la biopsie. Comme l’espérance de vie masculine avoisine le 80, on peut donc parler d’un problème de santé réel pour tous les hommes.

D’où vient l’HBP

Dans le but de mieux comprendre les mécanismes d’action des PSN utilisés pour soulager les symptômes et diminuer la progression de l’HBP, je vous propose un très bref aperçu des hypothèses actuelles sur l’HBP.

Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer l’hyperplasie bénigne de la prostate dont: stimulation hormonale de la division cellulaire, stimulation adrénergique de la croissance cellulaire et mécanismes immuno-inflammatoires.(1)

Stimulation hormonale

Une hypothèse fort intéressante a comme point de départ la réduction du taux de testostérone libre dans le sang. Pour palier au manque de testostérone, les cellules prostatiques réagissent en fabriquant plus d’enzymes 5-alpha réductase (5αR). La 5αR transforme alors la testostérone en dihydrotestostérone (DHT), un androgène plus puissant qui stimule la division cellulaire et cause l’hyperplasie.

Le finastéride, médicament prescrit pour traiter l’HBP et la calvitie, agit comme inhibiteur de la 5αR. Il diminue, quoique très lentement, les symptômes urinaires de l’HBP.

Rôle adrénergique

Certains auteurs mentionnent que l’augmentation de la division cellulaire serait due à une stimulation des récepteurs à l’adrénaline. C’est ce qui expliquerait le fait que les médicaments bloqueurs alpha-adrénergiques [tamsulosine (Flomax), térazosine (Hytrin), silodosine (Rapaflo), alfuzosine (Xatral)] offrent un soulagement plus rapide des symptômes de l’HBP que le finastéride. Par contre, l’effet de ces médicaments n’est que symptomatique. Ils agissent en aidant le sphincter à relaxer et permettent donc un meilleur jet d’urine.

Rôle de l’inflammation

L’HBP est toujours associée à une certaine inflammation de la prostate. Mais ici, on en est encore au dilemme de l’œuf et la poule: cette inflammation est-elle la cause de l’HBP ou sa conséquence ?

Produits et solutions naturelles

Palmier nain

Le palmier nain (Serenoa repens; Sabal serrulata; Saw palmetto) est de loin le produit naturel le plus documenté et probablement le plus efficace pour l’HBP.(2) D’ailleurs, en France, le produit Permixon® (extrait de palmier nain titré à 85-95% lipides, 160mg 2 fois par jour) de la compagnie Pierre Fabre est le médicament le plus prescrit pour l’HBP. Le dosage de ce produit est en outre devenu le standard utilisé dans la plupart des études.

Le palmier nain est reconnu aussi efficace, plus rapide et mieux toléré que le finastéride(3) et un extrait lipostérolique de palmier nain s’est également montré aussi efficace que le Flomax (tamsulosin).(4)

Pendant longtemps, on a cru que le palmier nain ne faisait que soulager les symptômes urinaires secondaires de l’hyperplasie bénigne de la prostate. Des données récentes laissent supposer qu’il peut également réduire le volume de la prostate lors d’un usage à long terme.(5) Ces mêmes données mentionnent que, durant la 2e année de traitement, le palmier nain a amélioré la fonction sexuelle. De plus, la sécurité du palmier nain est bien documentée, même pour un usage à long terme.(5)

Mécanisme d’action

Le mécanisme d’action du palmier nain est multiple. Il agit comme inhibiteur de l’enzyme 5-alpha réductase responsable de la transformation de la testostérone en DHT (cf. théorie de la stimulation hormonale).(6-8) Contrairement au finastéride, le palmier nain ne bloque pas le récepteur, mais agit plutôt au niveau de la membrane cellulaire en diminuant l’action de cet enzyme. Le palmier nain montre également des effets anti-inflammatoires (9) (cf. théorie du rôle de l’inflammation) qui pourraient agir en synergie avec son effet inhibiteur de la 5αR pour un soulagement plus efficace de l’HBP.

Une étude toute récente portant sur l’extrait de palmier nain Prostasan (aussi appelé Sabalasan ou Prostate 1, selon le pays) confirme son effet sur la prolifération cellulaire et sur l’inflammation. Les chercheurs ont montré que l’extrait de palmier nain inhibe la sécrétion d’un médiateur de l’inflammation (interleukine IL-12) ainsi que du facteur de croissance épithélial responsable de l’hyperplasie. Ces deux derniers mécanismes sont indépendants des androgènes (testostérone et DHT).(10)

Le palmier nain agirait donc de plusieurs façons pour diminuer les signes et symptômes de l’hyperplasie de la prostate. Quand on sait que 30% des hommes qui prennent des médicaments bloqueurs alpha-adrénergiques (cf. théorie du rôle adrénergique) ont des troubles de l’éjaculation (11) et que 38% de ceux qui prennent du finastéride et des inhibiteurs de la 5 alpha réductase pharmaceutique ont des troubles d’érection (12), l’effet bénéfique du palmier nain pour ces paramètres prend toute son importance. D’ailleurs, une petite étude publiée en 2012 et portant sur l’extrait mentionné plus haut (Prostasan) montre que le palmier nain améliore la fonction sexuelle de ces messieurs de plus de 40% selon le questionnaire standardisé bSFI (brief Sexual Function Inventory). (13)

Le palmier nain pourrait également avoir un effet protecteur contre le cancer de la prostate. Il stimule l’apoptose (mort naturelle programmée des cellules)(14) et semble inhiber l’enzyme urokinase qui est sécrétée par les cellules cancéreuses pour permettre leur progression invasive.(15)

Tous ces effets combinés font du palmier nain non seulement un premier choix contre l’HBP, mais aussi la plante médicinale majeure pour la santé sexuelle de l’homme.

De même, comme nous l’avons déjà vu dans Produits naturels et calvitie, le palmier nain peut aider à réduire la calvitie type mâle.(16)

Quelques infos supplémentaires

Dosage: 320mg par jour d’un extrait à 80% (et plus) lipides. À moins de consommer la baie complète, à raison de 12g par jour, il est préférable de prendre un extrait huileux. Les extraits en poudre ne peuvent garantir le contenu en principes actifs.

Effets secondaires: On a rapporté de rares cas d’irritation gastrique. Prendre le palmier nain en mangeant.

Interaction: Aucune documentée. Certains auteurs postulent que le palmier nain pourrait inhiber le finastéride, par contre son mécanisme d’action ne valide pas cette interaction.

Anecdote: Certains sites Internet affirment que le palmier nain pourrait «faire augmenter le volume de la poitrine chez les femmes»! Je n’ai trouvé aucune validation scientifique à cette assertion.

Grossesse et allaitement: Le palmier n’a pas sa place.

Dans le prochain billet, je vous parlerai des autres produits utiles pour la prostate: prunier africain, grande ortie, graine de citrouille, etc.

 

Références :

  1. Levin RM, Das AK. A scientific basis for the therapeutic effects of Pygeum africanum and Serenoa repens. Urol Res. 2000 Jun;28(3):201-9. Review. PubMed PMID: 10929430.
  2. Wilt TJ, Ishani A, Rutks I, MacDonald R. Phytotherapy for benign prostatic hyperplasia. Public Health Nutr. 2000 Dec;3(4A):459-72. PubMed PMID: 11276294.
  3. Sökeland J. Combined sabal and urtica extract compared with finasteride in men with benign prostatic hyperplasia: analysis of prostate volume and therapeutic outcome. BJU Int. 2000 Sep;86(4):439-42. PubMed PMID: 10971268.
  4. Debruyne F, Koch G, Boyle P, Da Silva FC, Gillenwater JG, Hamdy FC, Perrin P,  Teillac P, Vela-Navarrete R, Raynaud JP; Groupe d’étude PERMAL. [Comparison of a  phytotherapeutic agent (Permixon) with an alpha-blocker (Tamsulosin) in the treatment of benign prostatic hyperplasia: a 1-year randomized international study]. Prog Urol. 2002 Jun;12(3):384-92; discussion 394-4. French. PubMed PMID:  12189744.
  5. Pytel YA, Vinarov A, Lopatkin N, Sivkov A, Gorilovsky L, Raynaud JP. Long-term clinical and biologic effects of the lipidosterolic extract of Serenoa repens in  patients with symptomatic benign prostatic hyperplasia. Adv Ther. 2002 Nov-Dec;19(6):297-306. PubMed PMID: 12665050.
  6. Bayne CW, Donnelly F, Ross M, Habib FK. Serenoa repens (Permixon): a 5alpha-reductase types I and II inhibitor-new evidence in a coculture model of BPH. Prostate. 1999 Sep 1;40(4):232-41. PubMed PMID: 10420151.
  7. Bayne CW, Ross M, Donnelly F, Habib FK. The selectivity and specificity of the actions of the lipido-sterolic extract of Serenoa repens (Permixon) on the prostate. J Urol. 2000 Sep;164(3 Pt 1):876-81. PubMed PMID: 10953171.
  8. Raynaud JP, Cousse H, Martin PM. Inhibition of type 1 and type 2 5alpha-reductase activity by free fatty acids, active ingredients of Permixon. J Steroid Biochem Mol Biol. 2002 Oct;82(2-3):233-9. PubMed PMID: 12477490.
  9. Levin RM, Das AK. A scientific basis for the therapeutic effects of Pygeum africanum and Serenoa repens. Urol Res. 2000 Jun;28(3):201-9. Review. PubMed PMID: 10929430.
  10. Iglesias-Gato D, Carsten T, Vesterlund M, Pousette A, Schoop R, Norstedt G. Androgen-independent effects of Serenoa repens extract (Prostasan®) on prostatic  epithelial cell proliferation and inflammation. Phytother Res. 2012 Feb;26(2):259-64. doi: 10.1002/ptr.3537. Epub 2011 Jun 8. PubMed PMID: 21656602.
  11. Carbone DJ Jr, Hodges S. Medical therapy for benign prostatic hyperplasia: sexual dysfunction and impact on quality of life. Int J Impot Res. 2003 Aug;15(4):299-306. Review. PubMed PMID: 12934061.
  12. Erdemir F, Harbin A, Hellstrom WJ. 5-alpha reductase inhibitors and erectile dysfunction: the connection. J Sex Med. 2008 Dec;5(12):2917-24. Review. PubMed PMID: 19090946.
  13. Suter A, Saller R, Riedi E, Heinrich M. Improving BPH symptoms and sexual dysfunctions with a saw palmetto preparation? Results from a pilot trial. Phytother Res. 2012 Apr 23. doi: 10.1002/ptr.4696. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 22522969.
  14. Iguchi K, Okumura N, Usui S, Sajiki H, Hirota K, Hirano K. Myristoleic acid, a cytotoxic component in the extract from Serenoa repens, induces apoptosis and necrosis in human prostatic LNCaP cells. Prostate. 2001 Apr;47(1):59-65. PubMed PMID: 11304730.
  15. Ishii K, Usui S, Sugimura Y, Yamamoto H, Yoshikawa K, Hiran K. Extract from Serenoa repens suppresses the invasion activity of human urological cancer cells  by inhibiting urokinase-type plasminogen activator. Biol Pharm Bull. 2001 Feb;24(2):188-90. PubMed PMID: 11217090.
  16. Prager N, Bickett K, French N, Marcovici G. A randomized, double-blind, placebo-controlled trial to determine the effectiveness of botanically derived inhibitors of 5-alpha-reductase in the treatment of androgenetic alopecia. J Altern Complement Med. 2002 Apr;8(2):143-52. Erratum in: J Altern Complement Med. 2006 Mar;12(2):199. PubMed PMID: 12006122.
Partagez!

Classé sous: Hormonal et sexuelPlantes

Mots-clefs:

FluxCommentaires (18)

Inscrire un commentaire | Trackback URL

  1. Jacques dit :

    Bonjour,

    Une recherche sur Internet m’a conduit à cette autre étude qui affirme tout le contraire.
    http://www.lanutrition.fr/les-news/prostate-l-extrait-de-palmier-nain-pas-efficace.html

    Merci,

    Jacques

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Jacques,
    J’ai choisi de ne pas parler de cette étude négative parce qu’il y a plusieurs problèmes. Il est vrai qu’elle conclut, avec un escalade de doses, que le palmier nain n’est pas plus efficace que le placébo. Pourtant, plusieurs autres études, même plus récentes, sont positives. Il faut savoir, en particulier, qu’un des facteurs aggravants est le surpoids/obésité abdominale et l’inflammation associée. Dans cette cohorte d’hommes américains, une grande majorité était en surpoids abdominal.
    Finalement, il ne faut pas généraliser à partir d’une seule étude. Le poids de la preuve totale demeure encore positif.
    Santé!

    [Répondre]

    Nicole répond:

    Bonjour,
    il y a aussi le dosage: si le produit est sous dosé, cela ne fonctionnera pas. en plus d’une dose journalière de silice organique, je donne un composé de palmier nain, prunier d’Afrique + zinc à mon époux depuis un peu plus d’un an en lieu et place du produit vendu en pharmacie et prescrit par l’urologue et maintenant, il voit la différence tandis que le produit du toubib, au bout de 2 ans ne faisait aucun effet. Je précise qu’il n’est pas en surpoids. L’urologue voulait lui prescrire ce que j’appelle un emplâtre sur une jambe de bois, càd, de la tamsulosine et je n’étais pas d’accord. Comme je ne le pousse pas à retourner en consultation, je dois encore attendre pour avoir un résultat mesuré mais point de vue symptomatique, c’est OK.
    Bien à vous.

    [Répondre]

    Mabouya répond:

    j’ai expérimenté l’extrait végétal de palmier nain en complément alimentaire. Ce médicament est aussi efficace que avodart mais provoque des effets secondaires aussi importants (baisse de libido, érections difficiles et à partir de 6 mois de gros problèmes de douleurs gastriques) j’ai donc arrêté.

    Pas du tout d’amélioration sexuelle obtenue !!!!

    Tous les médicaments existants provoquent des problèmes :

    - tamsulosine : peu efficace mais gros problèmes d’insuffisance cardiaque, grande fatigue et éjaculation rétrograde

    - avodart : efficace au bout de 3 mois mais humeur dans le cirage, libido à zéro et érections molles, seins qui s’affaissent mais seul point positif : repousse des cheveux

    - extrait de palmier nain : efficace mais baisse progressive de libido et érections devenant molles mais pas d’impact sur l’éjaculation

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Mabouya
    Suggestion : l’arginine serait un bon complément. 5g par jour.
    Santé!

    [Répondre]

  2. claude albert dit :

    Bonjour,
    Un livre paru en mai 2011 (je ne l’ai pas lu) a un titre alléchant: « Guérir de la prostate en 90 jours sans opération ni médicaments » auteur : Larry Clapp. Connaissez-vous ce livre? Voici la présentation :
    « Cet ouvrage ne se borne pas à fournir un tableau complet des techniques médicales conventionnelles les plus récentes, il présente aussi, avec une grande clarté, de nouvelles approches thérapeutiques sans risques ni effets collatéraux ».

    Au sommaire:

    Comprendre les causes qui déclenchent un cancer; contrecarrer les effets carcinogènes des toxines dentaires; détoxifier et renforcer les organes vitaux.
    Améliorer sa vie sexuelle et devenir plus fort au niveau physique et mental.
    Annuler toute probabilité de tomber malade grâce à un rééquilibrage du pH cellulaire.
    Un chapitre spécial est consacré à la personnalisation du programme de soins. Les recherches intensives que Larry Clapp a menées pendant sept ans lui ont permis d’étudier sous la direction de plusieurs médecins, dentistes et thérapeutes alternatifs et de développer aussi ses compétences ayant trait à la dépuration, à la thérapie nutritionnelle, au rééquilibrage du pH,… ainsi qu’aux thérapies énergétiques et spirituelles.
    C’est en associant les meilleurs principes de toutes ces approches qu’il a pu développer son efficace programme de traitement naturel du cancer de la prostate ».
    Si quelqu’un connaît cet ouvrage….
    Cordialement,

    [Répondre]

  3. Lucien Tremblay dit :

    Bonjour, savez-vous si des suppléments permettent au contraire de diminuer ou de régulariser l’hormone de croissance?

    Il me semble qu’au final, les herbes ne sont généralement pas aussi efficaces qu’on le croit pour affecter de façon significative les hormones du corps. Ça fait plusieurs études que je vois à cet effet ou on voit que finalement, l’impact hormonal de l’herbe examiné est insignifiant, ou même inexistant.

    À moins que ce soit un produit extrêmement potent, je ne sais pas si la prise d’une très petite quantité d’une herbe puisse affecter grandement le corps humain, pour quelque chose d’aussi complexe et délicat que la production d’hormones dans le corps.

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Lucien,
    Concernant l’hormone de croissance, le moyen le plus efficace de l’augmenter à tout âge est l’exercice physique par intervalle très intense. Ce moyen est de loin le plus efficace. Les suppléments qui se vantent de l’augmenter, notamment les dilutions homéopathiques de HGH sont… discutables pour le moins. On sait que certains acides aminés peuvent avoir un léger impact, notamment la glutamine, mais seulement en association avec l’exercice. Question efficacité des plantes médicinales et les recherches, méfiez-vous toujours de ce qui passe dans les médias. N’oubliez pas que :
    1- aucun produit, même pharmaceutique, ne peut avoir que des résultats positifs. La méthode statistique oblige d’avoir des résultats négatifs quelque part.
    2- De plus, il y a des intérêts nombreux à prouver les effets négatifs pour éviter le développement de ce marché.
    3- Finalement, méfiez vous des généralisations. En terme d’hormones, à moins d’en prendre, il y a peu d’outil, quelqu’ils soient, pour affecter en plus ou en moins les taux d’hormones dans le corps. Les plantes agissent le plus souvent autrement, en modifiant les récepteurs, par exemple.
    Santé!

    [Répondre]

  4. Jacques dit :

    Site web de Mr.Clapp. http://www.bcn4life.com/lc1.htm
    Marketing ou realité???

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Jacques,
    Le produit que j’ai vu est un complexe de phytostérol. J’en parle dans mon prochain billet.
    Est-ce aussi extraordinaire qu’il l’affirme ? Je ne sais pas, mais les stérols ont une efficacité pour la prostate.
    Santé!

    [Répondre]

  5. m4hd1 dit :

    Bonjour,

    Quid du traitement de la calvitie à l’aide du palmier nain (pour ceux qui désirent éviter le propecia (finasterid 1mg)), si oui, quel dosage préconisez vous?

    Cordialement,

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour M4hdi,
    Le même dosage soit un extrait concentré titré aux lipides à 300-320mg par jour.
    Santé!

    [Répondre]

  6. Melanie dit :

    Bonjour,

    J’aimerai savoir si cela peu aider à la qualité de sperme… Je voit sur Internet que le POllen de palmier nain aide mais est-ce la même chose ?

    merci

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Mélanie,
    Le pollen et le palmier nain sont deux choses différentes. Le pollen (de seigle – Cernilton) est documenté pour la prostate, mais est moins efficace que le fruit du palmier nain.
    J’ai bien vu une annonce aux allures miraculeuses pour le pollen de palmier, mais je n’ai jamais vu d’information crédible pour supporter les allégations.
    Le pollen de fleurs récolté par les apiculteurs est un aliment énergisant intéressant. Je ne lui connais pas de vertu dans les troubles masculins.
    Finalement, il existe plusieurs suppléments pour améliorer la qualité du sperme, mais il faut d’abord une évaluation pour connaître le problème. Consultez quelqu’un de compétent. En attendant, le coenzyme Q10 est un supplément intéressant et utile dans certains cas d’infertilité.
    Santé!

    [Répondre]

  7. Linda Coté dit :

    Y a t-il contre indication qu’une femme prenne du palmier nain contre chute de cheveux,et est-ce qu,il y a une chance que cela fonctionne quand c’est une perte de cheuveux dû à la ménopause ( hormonalr ) merci

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Linda,
    Aucune. Le palmier nain est intéressant surtout si votre perte de cheveux « ressemble à la calvitie type mâle » avec des pertes localisées au front par exemple.
    Santé!

    [Répondre]

  8. nouredine dit :

    nordine. j ai un ecoulement au moment de la miction ;des taches : boutons gris sur la verge: gland; urine coupee.
    sensation de chaleur dans la bouche.je vous prie de me conseiller des plantes medicales . merci

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Nordine
    C’est un cas de consultation médicale. Allez voir un médecin
    Santé!

    [Répondre]

Inscrire un commentaire