Lexique

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A

Achlorhydrie: Diminution de la production d’acide dans l’estomac. Cette baisse d’acide peut survenir naturellement (on dit alors qu’elle est essentielle) ou suite à la prise de médicaments (on dit alors qu’elle est acquise) nommés IPP (inhibiteurs de la pompe à proton) qui coupent le débit d’acide comme Losec®, Nexium®, Pariet®, Prevacid®, etc.

Adaptogène: Le terme adaptogène a été introduit la 1ère fois en URSS en 1947 par NV Lazarev pour décrire une substance qui augmente la résistance non spécifique contre des influences adverses (stress). En 1958 I. I. Brekhman et I.V. Dardymov, tous deux médecins, en ont précisé les caractéristiques : Un adaptogène doit avoir une très bonne innocuité (sécurité), causer le moins de désordres possibles dans les fonctions physiologiques du corps; il doit avoir une action non spécifique et habituellement un effet normalisateur sans égard à la direction pour l’état pathologique.(1)

Les différents effets reconnus des adaptogènes sont :
· Antioxydant
· Hépatoprotection (protection du foie) et activité anti-toxines
· Amélioration du métabolisme des sucres
· Diminution des « rages » de sucre ou d’alcool
· Amélioration de la réponse immunitaire
· Amélioration de l’énergie et de l’endurance
· Amélioration du tonus musculaire et de la force physique
· Meilleure tolérance au stress
· Convalescence plus rapide
· Meilleure concentration, motivation et productivité
· Diminution de l’anxiété
· Amélioration du sommeil
· Sensation de bien-être
· Meilleure humeur
Référence:

1- Brekhman, I.I. & Dardymov, I.V. New substances of plant origin which increase nonspecific resistance,  Annu Rev Pharmaco 1969;9: 419-30.

Analgésique: Qui atténue ou supprime la douleur.

Anesthésique:Substance qui cause une perte de sensibilité

Antifongique: Fongicide; qui tue les champignons.

Antiseptique: Qui tue les microbes. Terme réservé aux substances qui ont un effet non spécifique, par opposition aux antibiotiques.

Antispasmodique: Spasmolytique; qui détend les muscles et diminue ou empêche les spasmes, les contractures, les crampes musculaires, etc.

Anxiolytique: Qui agit contre l’anxiété.

Apéritif: Qui ouvre et stimule l’appétit

B

C

Carminatif: Qui aide à éliminer les gaz intestinaux.

Cholagogue: Qui augmente la sécrétion de la bile, son expulsion par la vésicule biliaire.

D

Dépuratif: Qui favorise l’élimination des toxines de l’organisme.

Dermatite: Inflammation de la peau.

Diastolique: Voir « Pression artérielle »

Diurétique: Qui favorise la production et l’élimination de l’urine.

Dyspepsie: Irritation de l’estomac.

E

Expectorant: Substance qui favorise l’expulsion des sécrétions et mucus des bronches. Un expectorant peut aider à liquéfier les mucus ou aider à les expulser, mais il ne stimule pas la toux.

F

G

H

Hépatoprotecteur: Protecteur du foie

I

Isomère: Les isomères sont des molécules qui ont la même structure brute (atomes identiques en nombre et espèce), mais qui présentent une configuration différente en trois dimensions. On les compare souvent aux deux mains qui contiennent les mêmes doigts en nombre et en identité mais ne sont pas identiques (ou superposables).
Les propriétés des différents isomères d’une molécule peuvent varier.

J

K

L

Laxatif: Qui augmente la vitesse de transit de l’intestin. Moins puissant qu’un purgatif.

M

Marge de sécurité: La marge de sécurité est le rapport entre la concentration àlaquelle on pourrait observer un risque pour la santé et la concentration minimale efficace d’un produit.

Méta-analyse: Recompilation des données de plusieurs études pour en tirer de nouvelles conclusions.

Mucolytique: Substance qui liquéfie les mucus (sécrétions).

N

O

Ostéoblaste: Les ostéoblastes sont les cellules responsables de la synthèse de l’os neuf. Normalement, notre corps fabrique continuellement de l’os pour remplacer le tissu vieilli ou brisé. La forme mature de l’ostéoblaste, appelée ostéocyte, se situe dans l’os calcifié et s’occupe de le maintenir en bon état.

Ostéoclaste: Les ostéoclastes sont la contrepartie des ostéoblastes. Ces très grosses cellules ont pour rôle de dégrader le tissu osseux en mauvais état ou trop vieux pour laisser la place au tissu neuf.

P

Pression artérielle: La pression artérielle correspond à la pression du sang dans les artères. Elle est traduite par 2 mesures:

· La pression systolique qui survient lors de la contraction du cœur et est donc la pression maximale. Elle correspond à la force du cœur.

· La pression diastolique qui survient lors de la relaxation du cœur et est donc la pression minimale. Elle correspond à la résistance des artères. Elle représente la pression résiduelle maintenue par le tonus et la musculature lisse des artères. Plus celles-ci sont rigides, plus la mesure est élevée, plus elles sont relâchées, plus la mesure est basse.

Ces mesures sont généralement exprimées par les chiffres représentant les deux pressions, séparés par un trait oblique. Par exemple, 120/80 (qui est la pression dite normale) signifie que la pression systolique est de 120 mmHg (millimètres de mercure) et que la diastolique est de 80 mmHg. L’unité mmHg est calculée en mesurant le déplacement du mercure (en millimètres) dans une colonne de verre alors qu’on prend la pression avec un sphygmomanomètre à colonne.

Purgatif: Qui provoque l’évacuation des intestins.

Q

R

Risque absolu vs risque relatif

Risque absolu: Le risque absolu est la probabilité (établie sur une population donnée par des études épidémiologique) qu’un événement se produise. La difficulté repose dans le fait d’extrapoler ce risque basé sur une population (probabilité statistique) à l’individu. On ne peut que présumer du risque d’un individu en fonction de la statistique. On ne peut pas l’affirmer.

Par exemple, pour une personne de 40 ans en santé et qui n’a pas de facteur de risque, le risque absolu de mourir d’une maladie cardiaque dans les 10 prochaines années est virtuellement nul.

Risque relatif: Le risque relatif est la variation du risque absolu entre des situations différentes. Par exemple, pour un individu âgé de 40 ans et qui fume depuis plus de 10 ans, le risque relatif de mourir d’une maladie cardiaque dans les 10 prochaines années est amélioré de 50% s’il arrête de fumer.

Exemple: Supposons que votre risque absolu de décéder d’une maladie X est de 1% sur 5 ans. Supposons qu’on veut vous vendre un produit Y qui réduit votre risque relatif de décéder de la maladie X de 90%. 90%, c’est impressionnant! Mais rappelez-vous que, au départ, votre risque absolu n’est que de 1%: si on réduit ce 1% de 90% de sa valeur, votre risque absolu passe de 1% à 0,1%. On aurait donc pu vous dire que le produit Y réduirait votre risque absolu de 0,9%, mais c’est pas mal moins impressionnant, n’est-ce pas?

Pour en apprendre plus sur les risques relatifs et absolus, lisez les articles suivants:
1. Communiquer sur les statistiques et le risque, de Andrew Pleasant, 15 décembre 2008, http://www.scidev.net/fr/practical-guides/communiquer-sur-les-statistiques-et-le-risque.html
Un peu plus technique:

3. RLO: Relative Risk Reduction (RRR) and Absolute Risk Reduction (ARR) du Centre for Excellence in Teaching and Learning (CETL)http://www.nottingham.ac.uk/nmp/sonet/rlos/ebp/risk_reduction/index.html

Rubéfiant: Remède qui, lorsqu’appliqué sur la peau, provoque une sensation de chaleur.

S

Stomachique: Qui facilite la digestion.

Syndrome métabolique: Le diagnostic de syndrome métabolique est posé lorsqu’au moins 3 des facteurs de risque suivants sont présents:

· Tour de taille: Homme >102 cm (>40 in); Femme >88 cm (>35 in)

· Triglycérides élevés: > 150 mg/dL (<>1.69 mmol/L)

· HDL-Cholestérol réduit: Homme <40 mg/dL (<1.03 mmol/L) ; Femme <50 mg/dL (<1.29 mmol/L)

· Pression sanguine élevée: >130/>85 mm Hg

· Glycémie à jeun élevée: >110 mg/dL (>6.1 mmol/L)

Synergie: Phénomène par lequel l’association de plusieurs remèdes crée un effet plus grand que celui attendu en additionnant chacun des effets individuels eux. On décrit quelques fois la synergie par la formule suivante : 1 + 1 = 3!

Systolique: Voir « Pression artérielle »

T

Topique: En application locale sur la peau.

U

V

Vermifuge: Qui provoque l’expulsion des vers intestinaux.

W

X

Y

Z

Dernière mise à jour: 10 janvier 2012

3 réflexions au sujet de « Lexique »

  1. Ping : La Cannelle « Take your pills…

    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Miss Pharmacist
      Merci de diffuser mon contenu auprès de la communauté pharmaceuitque de l’université.
      🙂
      Au plaisir
      JYD

      Répondre
  2. Ping : Fatigue 101 « Take your pills…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *