Publicité
Imprimer cet article

Le produit naturel le plus efficace est gratuit!

Si je vous disais qu’il existe un produit de santé naturel gratuit qui sauve des vies, améliore la qualité de vie et prévient nombre de maladies chez celui qui le reçoit et améliore la santé de la personne qui le donne, le recommanderiez-vous?

Ses avantages

  • Ce produit naturel permet un meilleur développement du cerveau. Des recherches ont d’ailleurs montré que son usage régulier peut augmenter le QI de 5,9 points en moyenne.(1)
  • Il prévient les diarrhées et les hospitalisations qui s’ensuivent.
  • Il réduit les infections respiratoires de 27% chez les enfants jusqu’à 8 mois. (2)
  • Il aide à diminuer les allergies et intolérances alimentaires,(3) l’eczéma, les autres allergies et l’atopie.(4) Lisez aussi Peut-on contrer les allergies? Et Allergies alimentaires: un fléau occidental.
  • Utilisé régulièrement, ce produit prévient nombre de cas d’obésité.(5-7)
  • Il permet un meilleur développement des enfants en améliorant le développement du système endocrinien et en diminuant le risque de développer un diabète.(8)
  • Finalement, il réduit le risque de mort subite chez le nourrisson.(8)

Qu’est-ce que c’est?

Vous l’aurez compris, ce produit naturel miraculeux est le lait maternel. Oui, une mère a le pouvoir de donner à son bébé le meilleur aliment possible.

Les arguments contre l’allaitement qu’on entend le plus souvent ont trait au trouble que ça apporte pour la maman. Bien sûr, elle est la seule à pouvoir allaiter son bébé. Par contre, l’allaitement procure aussi des bénéfices à la mère. Par exemple, le lait est toujours prêt (pas besoin de chauffer ni de stériliser) et, souvent, la production est synchrone avec la demande. L’allaitement oblige la mère à laisser de côté le ménage et autres tâches superficielles pour s’asseoir, se reposer et consacrer du temps à son bébé. Il permet un contact parfait avec le bébé, ce contact tellement nécessaire au développement du lien affectif. Le lait maternel ne tache pas, contrairement aux formules. Il est économique et écologique. Il cause une sécrétion hormonale qui améliore le sommeil de la mère et augmente son taux d’énergie durant le jour. Il diminue le risque de dépression post-partum. Il entraine la rétractation de l’utérus et une perte de poids plus rapide. Il diminue les risques de cancer du sein, de l’utérus et des ovaires.

Évidemment, comme rien n’est parfait, l’allaitement apporte tout de même certains inconvénients. Dans une société où l’effort n’est plus « à la mode » et où l’instantanéité tend à devenir la norme, l’allaitement est à contrecourant. Eh oui, l’allaitement demande un engagement important: il faut surveiller ce qu’on mange, réduire sa consommation d’alcool, faire attention aux médicaments, etc. Il faut porter des vêtements appropriés. Faire garder bébé devient plus difficile durant les premiers mois. L’allaitement est physiquement exigeant et, malgré de grandes améliorations de ce côté, il n’est toujours pas évident d’allaiter en public. Il faut aussi savoir que certaines femmes sont incapables d’allaiter, mais ces cas sont rares. La réduction mammaire peut faire partie de ces empêchements, mais pas dans tous les cas. Cela dépend de la méthode qui a été utilisée pour l’opération.

L’individualisme de nos sociétés contemporaines ne favorise pas non plus l’allaitement. Dans les sociétés traditionnelles, il y avait toujours une mère, une tante, une sœur, une amie pour épauler la nouvelle maman. Malheureusement, l’allaitement est maintenant trop souvent solitaire. L’aide d’une infirmière ou d’une marraine d’allaitement peut faire toute la différence entre un allaitement épanoui et l’abandon. Consultez les ressources ci-dessous si vous allaitez, prévoyez le faire ou connaissez une future maman.

Même si vous n’êtes pas directement concerné par l’allaitement, si vous êtes un homme, une femme sans enfant ou que vos enfants sont déjà grands, vous pouvez faire quelque chose pour favoriser l’allaitement. Votre attitude peut faire une grosse différence en montrant aux femmes qui allaitent que ce qu’elles font est non seulement socialement acceptable, mais tout simplement naturel et merveilleux!

Ressources pour l’allaitement

Vérifiez auprès de votre CLSC ou CSSS local pour un organisme de support près de chez-vous.

La ligue La Leche (prononcez « Léché », de l’espagnol pour lait) http://www.allaitement.ca/

Allaitement Québec http://www.allaitementquebec.org/

418-623-0971 • 1-877-623-0971

177, 71e rue Est, 2e étage, Québec, G1H 1L4

Diffusion Allaitement http://www.allaitement.net/accueil/, http://www.allaitement.net/diffusion-allaitement/

Un site d’information et de support pour l’allaitement et les consultantes en lactation.

3-671, avenue Joffre, Québec, Québec, G1S 3L4

3048, rue Saint-Émile, Montréal, Québec, H1L 5N7

Ministère de la santé et des services sociaux

Plusieurs documents et liens disponibles sur http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/allaitement.php

Maman pour la vie http://www.mamanpourlavie.com/allaitement

Un site de référence pour les parents actuels et futurs pour tout ce qui concerne la grossesse, la maternité et la vie en famille.

 

Références:

  1. Kramer M.S., Aboud F., Mironova E., Vanilovich I., Platt R.W., Matush L., Igumnov S., Fombonne E., Bogdanovich N., Ducruet T., et al. Breastfeeding and child cognitive development: New evidence from a large randomized trial. Arch Gen Psychiatry. 2008;65:578–584.
  2. Robinson S, Fall C. Infant nutrition and later health: a review of current evidence. Nutrients. 2012 Aug;4(8):859-74 PubMed PMID: 23016121; PubMed Central PMCID: PMC3448076.
  3. Verhasselt V. Neonatal tolerance under breastfeeding influence. Curr Opin Immunol. 2010;22:623–630.
  4. Van Odijk J., Kull I., Borres M.P., Brandtzaeg P., Edberg U., Hanson L.A., Høst A., Kuitunen M., Olsen S.F., Skerfving S., et al. Breastfeeding and allergic disease: A multidisciplinary review of the literature (1966-2001) on the mode of early feeding in infancy and its impact on later atopic manifestations. Allergy. 2003;58:833–843.
  5. Foresight. Tackling Obesities: Future Choices—Project Report. 2nd (Angleterre)
  6. Singhal A., Lanigan J. Breastfeeding, early growth and later obesity. Obes Rev. 2007;8:51–54. doi: 10.1111/j.1467-789X.2007.00318.x.
  7. Bartok C.J., Ventura A.K. Mechanisms underlying the association between breastfeeding and obesity. Int J Pediatr Obes. 2009;4:196–204. doi: 10.3109/17477160902763309.
  8. Ligue La Leche http://www.allaitement.ca/
Partagez!

Classé sous: Allergies/hypersensibilitéDivers

Mots-clefs:

FluxCommentaires (11)

Inscrire un commentaire | Trackback URL

  1. claudette leboeuf dit :

    Merci, tout à fait d’accord, lorsque c’est possible, je n’ai pu à cause de douleurs mais je sais que maintenant, on a trouvé des meilleurs produits, je crois !

    Bonne fin de semaine !

    [Répondre]

  2. «Chapeau» Jean-Yves !

    Tu as bien cerné les avantages et la problématique actuelle qui entoure cette fonction si naturelle qu’est l’allaitement de nos bébés.

    Céline

    [Répondre]

  3. jeanne dit :

    grande fut mon admiration de voir ma belle fille allaiter mon petit fils durant toute une année malgré la reprise normale de son travail(elle donnait son lait à la crèche)cela n’a pas empêché un eczéma rebelle durant 3 années mais a donné un super garçon de bientôt 5 ans magnifique d’équilibre et de joie de vivre

    [Répondre]

  4. jocelyne dit :

    Ma mère était mal à l’aise du fait que j’allaitais mes enfants. Ma fille ainée avait 4 ans à la naissance de sa soeur et elle me voyait allaiter la petite. À mes filles je leur parlait du bonheur que j’avais eut à les allaiter ainsi que des bienfaits de l’allaitement pour l’enfant.
    Ma fille ainée est mère d’une petite fille maintenant et elle aussi à allaiter sa petite puce. A son tour ma fille pourra elle aussi initier sa fille à l’allaitement car elle attend un autre enfant! Et l’histoire continue!

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bravo Jocelyne!
    JYD

    [Répondre]

  5. marie-andree marceau dit :

    Bonjour !! J’aimerais connaître votre opinion sur la marque immunotec (produit immunocal : isolat de protéine de petit lait que l’on qualifie de lait maternel pour adulte considérant ses bienfaits:))d’une part, et sur son efficacité dans les cas d’algodystrophie réflexe, d’autre part.

    Merci !

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Marie-Andrée,
    Cet isolat de petit lait n’a aucun rapport avec le lait maternel. Il provient du lait de vache. Ses bienfaits sont intéressants au niveau de l’augmentation du glutathion et de la sensation d’énergie. Par contre, à 100$ la boite de 30 sachets de 10g, je trouve le prix exagéré. Il existe des produits similaires sur les tablettes des boutiques pour beaucoup moins cher. Je doute beaucoup de l’effet d’un quelconque produit de petit lait sur cette forme de douleur.
    Santé!

    [Répondre]

    Marie-Andrée répond:

    Bonjour Jean-Yves,

    merci pour votre avis, j’en tiendrai certainement compte ! Et je vais continuer mes recherches pour trouver ce qui pourrait m’aider à me soigner. Très peu d’information disponible par contre en ce qui concerne des traitements alternatifs … je vous fais la suggestion d’en parler dans une prochaine chronique :)

    Santé !

    [Répondre]

    Laurent Bégin répond:

    Vos propos sur le lait maternel sont très intéressants et bien documentés. Ils le sont beaucoup moins sur Immunocal que vous connaissez manifestement mal. Son point commun avec le lait maternel est sa forte teneur en cystéine, l’un des trois acides aminés essentiels pour la fabrication du glutathion par les cellules.
    Quant aux produits similaires que vous mentionnez, vous n’en trouverez aucun sur les tablettes des boutiques. C’est une affirmation non documentée. Dommage.

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Laurent
    Disons simplement que je n’ai aucun parti pris pour quelque compagnie que ce soit. Immunotech ou une autre. Les isolats de petits lait, n’en déplaise à plusieurs, sont nombreux sur les tablettes. Le Immunocal est vendu dans une structure de paliers multiples ce qui le rend beaucoup trop cher.
    Quant à ma documentation, elle vaut ce qu’elle vaut.
    Il n’en reste pas moins qu’on ne peut pas comparer l’isolat de petit lait de vache, si bon soit-il, avec le lait maternel humain.
    Santé!

    [Répondre]

  6. Phil dit :

    Wow! Merci pour cet article. Il me faire réaliser que même en étant un homme, je peux avoir cet impact positif sur les femmes qui allaitent et leur progéniture, qui elle, est notre société de demain sur laquelle il faut investir humainement!

    J’ai toujours trouvé beau de voir une femme allaiter, même en public, mais certaines femmes dédaignent un regard, si peu prolongé soit-il… J’en suis attristé, pour nous, elles, ainsi que leurs petits!

    Il serait important que les Hommes prennent conscience, se débarrassent de leurs oeillères et ouvrent leurs esprits. Les hommes en particulier, ont un rôle important à jouer dans l’allaitement, tel que J-Y l’a expliqué! Mais il faudrait aussi que les femmes n’aient plus peur du regard de l’homme.

    Poursuivez votre réflexion, tous!

    [Répondre]

Inscrire un commentaire