Plaisir sans piqure, ou comment échapper aux insectes

J’imagine que vous êtes comme moi. Vous voulez bien ajouter du piquant à votre été, mais pas le genre de piquant dont il est question ici! Voici donc quelques trucs à connaitre pour se protéger des insectes piqueurs.

Qu’est-ce qui attire les insectes ?

Moustiques, mouches noires, brûlots ou mouches à chevreuils, ces vampires recherchent votre sang. Elles (ce sont les femelles qui piquent… sans commentaire 😉 ) sont attirées par :

  • L’odeur de votre transpiration
  • La chaleur du corps
  • Le CO2 que vous dégagez en respirant
  • Le type de bactéries qui peuplent votre peau (microbiote)
  • Certains parfums

Se protéger

Dans le nord du Québec, on dit: «Ici, ce ne sont pas des mouches, ce sont des F-18 qui vous arrachent un bras en passant!» 😉

Donc, pour ne pas se faire arracher un bras, la protection la plus efficace demeure les vêtements. Je me rappelle d’ailleurs du petit ensemble en coton indien que ma belle-mère avait confectionné pour notre fils lorsqu’il était bébé. Ça le protégeait du soleil et des insectes sans que l’on ait à le badigeonner de toutes sortes de substances.

D’ailleurs, les chasse-moustiques (insectifuges) sont utiles, mais ils ont leurs limites.

Insectifuges naturels

  • Huiles essentielles de citronnelle, d’eucalyptus citronné (Off™ Naturel), de lavande, de cataire et de fenouil. Ces huiles essentielles sont intéressantes, mais leur efficacité est de courte durée. Comme elles s’évaporent rapidement, il faut en appliquer souvent.
  • Huile de coco (surtout comme base pour une formule d’huiles essentielles).

Malgré le fait que la science n’ait pas validé (ou pas encore étudié) les produits suivants, certaines personnes les utilisent et reviennent en chercher année après année :

  • Formules homéopathiques à base de dilutions de moustiques et mouches noires.
  • La vitamine B1 (thiamine) à dose orale de 50 à 100 mg par jour.
  • Les suppléments d’ail.

Insectifuges de synthèse

  • DEET : Efficace, mais n’oubliez pas que c’est un neurotoxique. Il est donc préférable de l’appliquer sur les vêtements. Ne pas appliquer sur la peau, surtout chez les enfants !
  • Icaridine (ou picaridine) : À une concentration de 20% (comme dans le produit québécois Ungava™), ce nouveau venu semble plus sécuritaire que le DEET et aussi efficace.
  • Métofluthrine (Off Clip-On™) : Intéressant puisqu’il ne vient pas en contact avec la peau. Selon une étude, il s’agit du seul insectifuge portable qui soit efficace.

Catégorie inefficace ou Hocus pocus:

  • Les aimants à insectes qui attireraient les moustiques et les emprisonneraient.
  • Les « gadgets à ultrason » qui émettraient le son des moustiques femelles.

Zut, une piqure!

Symptômes

  • démangeaison
  • enflure
  • rougeur
  • douleur
  • sensation de brûlure
  • sensation de malaise général

Quoi faire?

  • De l’eau froide sur la piqure
  • La lotion calamine (effet dispersant)
  • Tous les rafraichissants, notamment le gel d’aloès
  • Si l’enflure est importante, votre pharmacien vous recommandera Benadryl™ (diphenhydramine) pour réduire la démangeaison.
  • Une crème de cortisone 0,5% peut aussi être utilisée pour réduire l’enflure et la rougeur
  • Un anesthésique local pour diminuer la douleur et la démangeaison (benzocaïne ou autre)

Danger!

Si les symptômes suivants apparaissent, il peut s’agir d’une allergie:

  • urticaire important
  • enflure des lèvres et de la gorge
  • difficulté à respirer
  • nausées et vomissements
  • bouffée de chaleur ou rougeur
  • baisse de la pression artérielle
  • sensation de faiblesse

Vous savez que vous êtes allergique et vous avez un EpiPen™? Agissez tout de suite.

Si vous n’avez pas d’EpiPen™ ou que vous ne savez pas que vous êtes allergique, consultez rapidement. Si la respiration est affectée, il s’agit d’une urgence majeure.

Les guêpes et les abeilles

Les abeilles ne piquent que très rarement, et seulement pour protéger leur ruche. Elles meurent d’ailleurs des suites de la piqure.

Si une abeille vous pique, prenez une loupe et une pince et enlevez le dard qui continue à injecter le venin. Traitez ensuite comme décrit ci-haut.

Les guêpes sont plus agressives, piquent plus souvent et peuvent piquer plusieurs fois. Essayez de les éviter. Sachez également que les répulsifs n’ont aucun effet sur les guêpes. Si elles vous piquent, traiter comme décrit ci-haut.

Maladies transmises par les insectes

Virus du Nil occidental ou maladie de Lyme. Quel est le risque?

Virus du Nil occidental

Le virus du Nil occidental est apparu au Québec il y a quelques années (2002). Il se transmet par une piqure de moustique.

Seul un petit pourcentage des moustiques dans le Sud du Québec (Estrie, Montérégie) sont porteurs. Moins de 1% des personnes piquées par ces insectes infectés développent de sérieuses complications; les autres s’en tirent avec des symptômes grippaux ou encore aucun symptôme. Les personnes les plus à risque sont les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli. Les symptômes apparaissent de 2 à 14 jours après la piqure.

Si vous avez des symptômes graves, comme des maux de tête intenses ou inhabituels, une forte fièvre, une raideur de la nuque, de la confusion ou une faiblesse musculaire, consultez un médecin. Sinon, il n’y a rien à faire. Attendez que ça passe…

Maladie de Lyme

insectes, tique, maladie de LymeLa maladie de Lyme (qui tire son nom de la ville de Lyme, au Connecticut) est causée par plusieurs pathogènes (bactéries) transmis par la piqure de la tique du cerf (famille des araignées). Toutes les tiques ne sont pas infectées. Au Québec, ces insectes se retrouvent surtout dans le sud et centre-sud (Estrie, Montérégie, Mauricie, Centre du Québec, Bois Francs et Outaouais).

Si vous constatez la présence d’une tique sur votre peau, enlevez-la doucement avec une pince et désinfectez correctement (il est recommandé de conserver la tique qui vous a piqué pour la montrer à votre médecin si vos symptômes s’aggravent). Pour que l’infection soit transmise, la tique doit se gorger de sang et rester fixée durant plusieurs heures.

Comme pour le virus du Nil, la plupart des personnes infectées ont seulement des symptômes grippaux. Si une rougeur se développe, consultez le médecin, il vous prescrira des antibiotiques. Une maladie de Lyme non traitée peut entrainer des symptômes graves, dont des troubles cardiaques, des troubles neurologiques, etc.

Références et lectures

13 réflexions au sujet de « Plaisir sans piqure, ou comment échapper aux insectes »

  1. Pierre Turgeon

    Bonjour M Dionne.
    Il faudrait revoir vos données pour le virus du Nil.
    Il est maintenant bien installé dans une grande partie du Québec méridional.
    Le risque de le contracter est plus élevée à partir du milieu de l’été et jusqu’au gel.
    https://www.inspq.qc.ca/zoonoses/vno
    Bonne journée à vous!

    Répondre
  2. Louise

    Sur une piqure de moustique, j’ai constaté que l’huile essentielle de lavande appliquée dès qu’on constate l’enflure caractéristique, la fait disparaître complètement en une dizaine de minutes, et la démangeaison avec ! Un peu comme si elle la neutralisait… ça fonctionne pour les moustiques.

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Louise
      Oui, l’huile essentielle de lavande est fort intéressante. Pour l’anecdote, c’est à cause de ces effets qu’elle est à l’origine du retour de l’aromathérapie moderne par M. Gattefossé.
      Santé!

      Répondre
    1. Marie-Claude Langlois

      Monsieur Dionne,
      Un grand grand merci pour cet article éclairant sur les piqûres de moustique et sur la maladie de Lyme.
      Très apprécié en ce début de saison estivale.
      Marie-Claude

      Répondre
    2. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Richard
      Ce produit fonctionne parce qu’il s’évapore très vite, ce qui cause un rafraichissement. Le froid diminue la démangeaison.
      Santé!

      Répondre
  3. Bernard Vallée

    Bonjour Mr Dionne,
    Un petit gadget, le Therapik, est très efficace pour neutraliser le venin des moustiques et mouches noires. Il fait disparaître la démangeaison instantanément, surtout si utilisé peu de temps après la piqûre. Je ne l’ai pas eu l’occasion de le testé sur les piqûre de guêpes. Il agit en chauffant légèrement la zone affectée. Vendu par la poste chez Lee Valley Tools.
    Un autre truc qui fonctionne assez bien est la feuille de plantain que vous froissée et frottée vigoureusement sur la piqûre. Testée efficace même sur les piqûres de guêpe.
    Bon été

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Bernard
      Je ne connais pas le Therapik. Je suis surpris que la chaleur améliore quand habituellement, c’est le froid qu’on donne ? Mais si vous le dites. De toute façon, ça ne peut pas être nocif.
      Pour le plantain, certainement, il y a aussi l’impatiente du Cap dont on broie les tiges comme l’aloès
      Santé!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *